L’insert fileté (écrou à sertir, écrou aveugle)

L’insert fileté est un système de fixation permettant de mettre en place un filetage dans des pièces qui ne pourraient normalement pas en avoir (du fait de leur faible épaisseur ou bien de leur difficulté d’accès). Il est composé de deux parties : la tête, et le fût.

Le fût est lui aussi composé de deux parties, le filetage et la chambre. La chambre constitue la partie la moins résistante du fût ; c’est elle qui va se déformer lors du sertissage. Son installation est simple, rapide, assure une finition propre et permet un assemblage démontable grâce à son filetage métrique.

Principe d’utilisation des inserts filetés

Les inserts filetés sont également connus sous le nom de « rivets tubulaires taraudés » (également « écrou aveugle » ou « écrou à sertir ») car au moment de la pose, la pince à insert exerce une force de traction sur le tube qui vient former un bourrelet sous la pièce à fileter, ce qui permet d’immobiliser l’insert et d’éviter toute rotation de ce dernier sans pour autant endommager son filetage.

L’avantage de l’insert est qu’il peut servir de rivet aveugle pour assembler 2 pièces, assemblage sur lequel on pourra visser une troisième pièce (démontable) grâce au filetage mis en place.

Comment choisir le bon insert fileté ?

Le choix d’un insert fileté précis dépend de 4 éléments principaux :

1 / La matière de l’insert (dépend de la charge à supporter et du degré de résistance à la corrosion recherché).

2 / La finition souhaitée : détermine la forme de la tête.

3 / Le diamètre du trou percé : détermine le diamètre du fût de l’insert.

4 / L’épaisseur totale à sertir : détermine la longueur du fût de l’insert.

Attention : Trop long, l’assemblage sera fragilisé par le dépassement de la tête ; trop court, la formation correcte du bourrelet de sertissage sera impossible.

À ces principaux éléments viennent s’ajouter :

  • Le crantage ou non de l’insert : un fût cranté empêchera la rotation de l’insert dans le trou.
  • La résistance à la traction. Remarque : la résistance au cisaillement n’est pas testée car cela reviendrait à tester la résistance au cisaillement de la vis qui se trouve dans l’insert.

  • La forme du fût : fût cylindrique (le plus couramment utilisé) ou fût hexagonal et semi-hexagonal (Évite la rotation de l’insert dans le trou. Note : Dans le cas des inserts hexagonaux et semi-hexagonaux, il est nécessaire de percer un trou hexagonal) :

Les 3 types de têtes d’inserts filetés

Les différents types d’inserts filetés

Les inserts filetés sont majoritairement utilisés dans le cadre de constructions d’appareils et de machines, serrureries, carrosserie industrielle, chaudronneries, tôleries, constructions métalliques et menuiserie alu (pour les inserts aluminium).

Cependant, en fonction des propriétés mécaniques (résistance à la traction) et de la résistance à la corrosion recherchées, il convient de choisir un insert d’une matière bien précise :

  • Insert aluminium : résistance à la corrosion (+) / caractéristiques mécaniques (+)
  • Insert acier zingué : résistance à la corrosion (-) / caractéristiques mécaniques (++)
  • Insert acier inox A2/A2 : résistance à la corrosion (++) / caractéristiques mécaniques (++)

Comment utiliser les inserts filetés ?

1. Mesurer précisément l’épaisseur à sertir.

2. Régler l’outil de pose puis visser l’insert sur la pince à inserts (1 à 3).

3. Introduire l’ensemble dans le trou préalablement percé dans la pièce qui va accueillir le filetage

4. En actionnant la pince, on forme un bourrelet de sertissage sous la pièce. Note : ce bourrelet doit être parfaitement parallèle à la pièce.

5. Dévisser l’outil et fixer le support souhaité avec une vis du diamètre correspondant.

Les outils indispensables aux inserts filetés

  • Les pinces classiques comme la pince universelle qualité Zebra (Würth). Pour sertir des inserts de diamètre M3 à M8 en alu, acier et inox. Note : cette pince est livrée sans embouchures.
  • Les riveteuses oléopneumatiques comme la riveteuse DEZ 45 (Würth) destinée à la pose rapide et en série d’inserts filetés de diamètre M4 à M12.
  • Les pinces à levier comme la pince VIT 290 (Würth) pour sertir des inserts de diamètre M3 à M10 en alu, acier et inox.